---

Conseil Communal de Pruillé — 17 octobre 2017

Lors du conseil communal de Pruillé qui s'est tenu ce 17 octobre, un point de l'ordre du jour concernait le projet de Zac. Voici les éléments notés lors de ce conseil, assortis de quelques remarques en italiques :

A. Déclaration d'Utilité Publique

Le maire de Pruillé, utilisant un powerpoint résultant d'une réunion ayant eu lieu le 11 octobre avec ALTER autour du projet, a annoncé qu'une DUP (Déclaration d'Utilité Publique) allait être déclenchée sur la totalité de la zone de la ZAC pour exproprier trois zones bloquantes, à savoir deux "bouchons" au niveau du lotissement de la Perrière qui empêchent les futurs accès latéraux de véhicules ; et un triangle de terrain du côté Nord/Chemin de la Queue de l'étang, triangle dont l'utilité serait d'élargir la voirie à cet endroit, vers la première tranche prévue du lotissement.

L'usage prévu de ces trois zones, on le remarquera, signera le massacre des chemins creux concernés, en totale opposition, d'ailleurs, avec le projet de territoire ALM qui a justement été présenté lors de ce conseil communal ; projet dont l'un des axes est paradoxalement : "Valorisation des richesses naturelles et patrimoine commun" avec un objectif générique visant à "Valoriser le patrimoine exceptionnel Angevin".

Le conseil municipal de Longuenée devra en conséquence se prononcer le 07 décembre sur le lancement de ladite procédure DUP, dont le calendrier prévisionnel est, en résumé (les étapes intermédiaires sont nombreuses) :

• Demande d'ouverture de la DUP : décembre 2017 ;

• Enquête d'utilité publique : juillet 2018 (c'est l'un des moments où il conviendra de se mobiliser pour expliquer l'incohérence du projet) ;

• Prise de possession des terrains visés par la DUP : novembre 2019

B. Équilibre du projet

Le coût prévu au m2 pour ce lotissement est de 115 euros, somme qui mettrait le projet à l'équilibre, avec une prévision de vente de 6 parcelles par an (soit avec un projet à 48 lots, plusieurs années de travaux impliquant de nombreux transits de véhicules lourds de chantier par le centre-bourg — le maire de Pruillé a en effet indiqué récemment à des membres du collectif, lors d'un RDV, que les transits chantier se feraient par le bourg et/ou la route de la Roussière).

C. Dépenses préalables

La dépense actuelle sur le dossier, côté ALTER (études préalables), est de 77 000 € TTC

Cette somme, brandie systématiquement comme seul argument de poursuivre le projet, sous la forme de l'affirmation "Nous ne pouvons plus reculer, payer cette somme à ALTER mettrait à mal nos finances", est ici à mettre en rapport avec les affirmations des élus qui, lors de ce conseil et dans les échanges précédents le point "ZAC", ont répété plusieurs fois que les finances de Pruillé se portaient très bien et qu'il n'y avait aucune inquiétude à avoir de ce côté-là.

D. Route Sud

Une route Sud, permettant en théorie d'éviter de faire passer une partie des flux de véhicules par le bourg et les lotissements déjà existants, et présentée comme la solution définitive aux difficultés de circulation prévisibles, est envisagée, sans que le tracé n'en soit défini.

L'inscription de la construction de cette route (qui ne fait pas partie du projet de Zac, ce qui permet de la disparaître artificiellement des coûts du projet) au plan d'investissement de Longuenée aurait été effectuée, sans que sa construction ait été validée à cette heure. Les coûts de construction de cette route ont par ailleurs été chiffrés (hors acquisition des terrains) mais le chiffre (dont on peut supposer qu'il est plus que conséquent) n'est pas public. Par ailleurs, aucun élément de planning n'a été donné.

Tous ces éléments font in fine douter que la route existe un jour : on imagine mal Longuenée ou ALM financer une route n'ayant d'autre justification que de désenclaver un lotissement ayant été sciemment construit dans une zone très enclavée ; et par ailleurs, le coût de construction d'une telle route, mis en regard de sa fréquentation éventuelle, suffira sans doute, dans le contexte économique qu'on connaît, à freiner toute velléité de la réaliser.

E. Circulations

Les sens de circulation dans le lotissement en projet seraient discutés avec la population.

On peut s'étonner ici d'entendre affirmer qu'un projet dont les routes sont déjà prévues (Chemin de la Queue de l'Étang, entrées latérales via le lotissement de la Perrière, hypothétique route Sud) sera discuté, concernant ses sens de circulations, en accord avec la population. Dit autrement, la proposition de la mairie est donc ici de construire des routes, puis de solliciter la population pour voir dans quel sens on y circule...

F. PLU et PLUi

Enfin, mais en dehors de ce point ZAC de l'ordre du jour, a été signalé le fait que le PLU de Pruillé était en cours de versement dans le PLUi d'ALM (occasion sans doute de faire réviser le PLU de Pruillé).

---

Et maintenant ?

Le collectif GePaRu continue ses actions. Des rendez-vous et prises de contact sont à venir, sur lesquels nous reviendrons.

Nous envisageons également une réunion publique, qui permettrait de mieux informer les personnes ignorant encore la teneur de ce projet de lotissement, et ses conséquences prévisibles sur la commune et ses habitants.

---

Comment nous aider ?

Notre pétition est toujours ouverte ici. Signez-là, faites-là signer autour de vous. Elle constitue un moyen rapide de faire connaître à nos élus votre opposition au projet de lotissement.

Faites connaître aussi notre site et le collectif, et n'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements, ou nous rejoindre.

Vous pouvez également diffuser la présente lettre d'informations autour de vous.

Enfin, contactez personnellement vos élus, et signifiez-leur directement votre opposition au projet de lotissement, en leur demandant que le projet de Zac Les Petits Clos soit abandonné, et que les alternatives possibles soient enfin considérées.

Merci à vous pour vos actions et votre soutien actif.

---